On le subodorait, on le craignait mĂȘme. Le colonel Abdoulaye Aziz Ndaw est conduit Ă  l’échafaud. Le ministre des Forces ArmĂ©es, Augustin Tine, a revĂȘtu hier, devant les camĂ©ras de la TĂ©lĂ©vision nationale, la toge d’un procureur de la RĂ©publique. Le colonel Ndaw est rappelĂ© Ă  Dakar, de son poste d’attachĂ© militaire Ă  Rome.

Des poursuites de tous ordres seront ainsi engagĂ©es contre l’auteur du livre Pour l’honneur de la gendarmerie sĂ©nĂ©galaise. Le ministre a mĂȘme prononcĂ© sa sentence de culpabilitĂ© Ă  l’encontre du colonel Ndaw. On ne peut s’empĂȘcher de s’étrangler devant les reproches faits Ă  cet officier supĂ©rieur de gendarmerie aux Ă©tats de services bien Ă©loquents.